Actualités

Soigner sans entrave

par Clotilde Buhler | 3 octobre 2022

Avec 59% d’augmentation des demandes d’interprétariat, en 2021, dans le domaine de la santé, le canton du Jura se démarque.

« C’est probablement grâce à nous », confirme Mauranne Laurent, psychologue et coordinatrice de la Maison de santé communautaire (MdSC) à Delémont. Porte grande ouverte, rampe d’accès pour personnes à mobilité réduite, café-thé offert, livres pour enfants, comptoir administratif discret…au centre-ville de Delémont, passer le pas de la porte...


lire la suite

D'hier à demain

par Anne Kristol | 3 octobre 2022
Image D'hier à demain

Le service d’interprétariat « se comprendre » a déjà un long chemin derrière lui. Selon mes recherches, Caritas Suisse aurait créé un premier service d’interprétariat en 1997, Caritas Jura en 2001 et « se comprendre » existe sous sa forme actuelle depuis 2007. Pour une mise en perspective au niveau des chiffres, on enregistrait 4'678 heures d’intervention sur l’année 2011. Les principales langues sollicitées étaient alors le tigrigna, le portugais, le somalien, le...


lire la suite

« Nous avons tenu le choc »

par Clotilde Buhler | 3 octobre 2022
Image « Nous avons tenu le choc »

Face à l’afflux de réfugiés ukrainiens, le service « se comprendre » a engagé près d’une vingtaine d’interprètes en quelques semaines.

« Dès début mars, nous avons commencé à poster des annonces », explique Séda Sargsyan, chargée du recrutement au service d’interprétariat « se comprendre ». Fin mars, un mois après le début de l’offensive russe en Ukraine, 10'000 réfugiés ukrainiens étaient déjà en Suisse.

18 interprètes engagés

« En trois...


lire la suite

Dès le 1.7.2022, la prestation de traduction écrite du service « se comprendre » se fera sur devis. Selon la complexité de la langue, le prix peut varier de Fr.3.80/ligne ou Fr. 3.90/ligne de 55 caractères espaces compris + TVA.

Tous nos tarifs



Image Bénévole ou interprète professionnel ?

Face à l’urgence et à la pénurie d’interprètes ukrainiens professionnels en Suisse, INTERPRET rappelle aux autorités et œuvres d’entraide la nécessité de distinguer clairement les tâches réalisées par/avec des bénévoles de celles nécessitant les compétences d’interprètes professionnels.

Prise de position


Votre avis

Besoin d’une langue, de conseils, d’une in-formation, de nous rencontrer ? N’hésitez pas à nous signaler vos besoins par un simple mail à secomprendre@caritas.ch et nous reprendrons contact avec vous.

En quelques minutes, vous pouvez également répondre à notre enquête de satisfaction.

Enquête

 

Don

Par un don, vous soutenez le développement de prestations d'interprétariat de qualité.

CCP de "se comprendre"
01-67132-5

Merci

 

Ils nous soutiennent

 
 
 
 
 
 
secomprendre.ch